Oméga 3

COM04I

Nouveau produit

Extraits d'anchois et de sardines des mers froides riches en acides gras essentiels, ils sont de
puissants anti-radicaux libres, protecteurs de nos cellules. Leur rôle dans le bon fonctionnement physiologique du système cardio-vasculaire n’est plus à démontrer.

Gélulier de 60 gélules

Plus de détails

Aucun point de fidélité pour ce produit.


19,90 € TTC

En savoir plus

2 capsules par jour.

 

Les acides gras polyinsaturés ont deux fonctions essentielles :
a) Ils sont des constituants essentiels des membranes cellulaires, assurant ainsi une forme
d'étanchéité de la cellule aux multiples agressions, en particulier les radicaux libres.
b) Ils sont à l'origine de nombreux médiateurs cellulaires comme les Prostaglandines, qui jouent
un rôle central au niveau des membranes cellulaires et interviennent dans la plupart des
processus biochimiques de l'organisme (régulation de la tension artérielle, élasticité des
vaisseaux, réactions immunitaires et anti inflammatoires, métabolisme du cholestérol et des
triglycérides, agrégation des plaquettes sanguines etc.)

Le groupe des Acides Gras Omega 3 comprend :
- L'acide alpha- linolénique (ALA)
- L'acide eicosapentaénoique (EPA)
- L'acide docosahexaénoique (DHA).

Ils participent à l'élaboration d'acides gras hautement insaturés et d'eicosanoïdes de série 3.

Ces substances jouent un rôle central au niveau des membranes cellulaires et interviennent dans de nombreux processus biochimiques de l'organisme : la régulation de la tension artérielle, l'élasticité des vaisseaux, les réactions immunitaires et anti-inflammatoires, l'agrégation des plaquettes sanguines, etc. Dans cette famille, seul l'acide alpha-linolénique (ALA) est dit "essentiel", il doit donc nécessairement être fourni par l'alimentation. En effet, les autres acides gras oméga-3 peuvent être fabriqués par le corps à partir de l'ALA.

 

L'acide eicosapentaénoïque (EPA): Notre corps peut le synthétiser à partir de l'ALA, mais peut aussi le puiser directement dans quelques aliments, notamment certains poissons gras. Les populations qui consomment de grandes quantités de poisson (Inuits du Groenland et Japonais, par exemple) sont nettement moins touchées par les maladies cardiovasculaires. L'EPA se transforme en eicosanoïdes de série 3, qui, entre autres choses, contribuent à la protection des artères et du coeur et ont des effets anti-inflammatoires et anti-allergiques.

 

L'acide docosahexaénoïque (DHA): Autre dérivé de la transformation des oméga-3, il est également présent dans les produits marins, particulièrement dans certains poissons gras. Il joue un rôle fondamental dans le  développement du cerveau et de la rétine ainsi que dans la formation et la motilité des spermatozoïdes.

 

Ces transformations vont se faire sous l'effet d'enzymes (les désaturases), mais ce processus est relativement long et seulement une partie de l' ALA est transformé en EPA puis en DHA.

 

Sources alimentaires :

L'ALA est présent dans les produits végétaux, principalement dans les graines de lin et leur huile ainsi que dans les huiles de chanvre, de citrouille, de noix de Grenoble et de cassis et, dans une moindremesure, dans l'huile de canola et soya.

Plusieurs poissons gras sauvages des mers froides (thon, hareng, maquereau, sardines, saumon etc.) sont, quant à eux, une source directe d'EPA et de DHA. A quantité égale, ces derniers ont donc une activité biologique plus grande que l'ALA.

Par exemple pour obtenir 1,3g d'oméga 3, il faut consommer un des aliments suivants :

- 100 g de saumon rose ou rouge (en conserve)

- 2 ml d'huile de lin

- 4 ml d'huile de noix

- 15 ml d'huile de canola

- 10 ml de graines de lin broyées

- 45 ml de noix de Grenoble ou de graines de citrouille

- 200 g de thon blanc ou germon en conserve

- 260 g de sardines

 

Mode d'action des Omega 3 :
- Ils ont un effet favorable sur la sensibilité à l'insuline, la production des triglycérides et de la masse
adipeuse viscérale.
- Action anti- inflammatoire :
- Prévention de l'athéroslérose par :
* Réduction de l'agrégation plaquétaire.
* Réduction du taux de triglycérides.
* Réduction de l'arythmie ventriculaire.
* Suppression de la production de cytoxines pro-inflammatoires.
Les A.G.P.I. extraits des poissons des mers froides (EPA et DHA) sont très sensibles à l'oxydation, d'où la nécessité d'un apport de vitamine E au sein de la capsule omega 3 Complidéal.

Nos besoins :
Les oméga-3 et leurs propriétés font l'objet de centaines de recherches chaque année, ce qui
entraîne une évolution et des mises à jour dans les recommandations nutritionnelles. Voici un bref
état de la situation.
Un certain nombre de pays ainsi que l'Organisation Mondiale de la Santé ont émis des
recommandations au sujet de l'apport en oméga-3. Elles sont habituellement les suivantes :
- ALA : de 0,8 g à 1,1 g/jour
- EPA + DHA : de 0,3 g à 0,5 g/jour


En 1999, un atelier réunissant des experts du monde entier a fixé les apports suffisants suivants,
basés sur une alimentation fournissant 2 000 kcal par jour :
- ALA : 2,22 g par jour (1 % des kcal quotidiennes)
- EPA + DHA : 0,65 g par jour (0,3 % des kcal quotidiennes).

 

 

Avis

Aucun avis n'a été publié pour le moment.

Donnez votre avis

Oméga 3

Oméga 3

Extraits d'anchois et de sardines des mers froides riches en acides gras essentiels, ils sont de
puissants anti-radicaux libres, protecteurs de nos cellules. Leur rôle dans le bon fonctionnement physiologique du système cardio-vasculaire n’est plus à démontrer.

Gélulier de 60 gélules